Le plus dur

Le plus dur, c’est la souffrance.

Le plus dur, c’est l’inappropriation.

Le plus dur, c’est le constat de notre incapacité à nous transformer, même si on le souhaiterait.

Le plus dur, c’est de voir qu’on n’est pas fait de la même glaise, vous et moi.

Le plus dur, c’est la sonnerie du téléphone, stridente.

Le plus dur, c’est le haut-le-cœur provoqué par le vibreur.

Le plus dur, c’est le cœur serré à la découverte d’appels manqués.

Le plus dur, c’est qu’il ne semble pas y avoir de solution.

Le plus dur, c’est toutes ces impasses. Sans issue pour notre cerveau multi-canaux.

Le plus dur, c’est de chercher à s’adapter.

Le plus dur, c’est de se rendre compte qu’on est inadapté.

Le plus dur, c’est de prendre la décision de tout lâcher.

Le plus dur, c’est vous, qui semblez tout maîtriser.

Le plus dur, c’est les progrès, immenses, déjà faits.

Le plus dur, c’est qu’ils ne suffiront jamais.

Le plus dur, c’est ce combat ordinaire, contre vous et contre moi-même.

Le plus dur, c’est d’être moi-même.

Le plus dur, c’est qui je veux être ?

Mais réellement le plus dur, c’est de mettre des mots sur tout ça.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :