Esotérisme

Dans mon environnement, il y a beaucoup de choses que je ne maîtrise pas, que je ne comprends même pas. A commencer par moi. Qui suis-je ? Où vais-je ? Quel est mon but sur cette terre, ma raison d’exister ? Foutaises, me direz-vous, personne n’a de réponse à ces questions existentielles. J’en ai pourtant une qui se dessine depuis quelques temps, qui s’impose à moi sans que je le veuille : j’ai nommé l’ésotérisme. Alors oui, ça n’a rien de cartésien et vous pouvez vous moquer allègrement, mais c’est comme ça. Depuis plusieurs années, je mène une quête de sens qui m’a conduite sur la route de l’ésotérisme. J’y ai rencontré des disciplines aussi variées que la médecine chinoise, l’acupuncture, la kynésiologie, la sophrologie, la réflexologie plantaire et encore plein d’autres expériences que j’aurais, en temps normal, considérées comme débiles car insensées à mon esprit. Sauf que les temps normaux n’existent plus. Depuis un bon bout de temps maintenant, depuis que la dépression et moi cohabitons, la donne a changé. Les cartes ont largement été rebattues et les certitudes balayées.

Si les fondements de ma vie, ce qui me faisait avancer jusqu’alors, ont été anéantis, pourquoi ne pas laisser la porte ouverte à de nouvelles croyances, aussi invraisemblables soient-elle pour un esprit rationnel ? Le but est pourtant le bien-être, le sentiment de plénitude, et j’ai appris à me détacher de mes croyances initiales pour aller vers plus d’ouverture, plus de surprise et moins de rationnel. Et ça marche. Croyez-moi ou pas, mais il est évident que je me sens plus en adéquation avec moi-même lorsque je m’ancre dans la terre, que je fais un rééquilibrage énergétique ou que je me fais masser les pieds. Foutaises, me direz-vous encore. Probable, vous répondrai-je. Mais après tout, pour quoi ne pas y croire ? Pourquoi ne pas se laisser aller à apprécier ce qui me fait du bien ? Le plaisir peut venir de bonheurs simples, certes, mais parfois aussi d’expériences qui vont à l’encontre de nos croyances initiales. Qui n’a jamais vécu ce genre de découverte, à être persuadé.e qu’une action était le fait d’illuminés complètement frapadingues, pour ensuite se retrouver face à une vérité – pas la vérité – troublante et dérangeante ? Aller au-delà de nos certitudes réconfortantes et limitantes.

Je le dis donc haut et fort et l’affirme avec plaisir mais aussi une pointe de crainte : l’ésotérisme fait partie de ma vie. Il est important pour moi et me fait du bien.

Et vous, quelles certitudes et croyances êtes-vous prêt.e.s à délaisser pour aller à la rencontre de vous-même ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :