Délivre moi

Douceur d’âme, eau qui coule. Encre sur le papier et les mots qui me soulagent. J’aime cette sensation, mélange de plénitude et de tout puissance. Douceur d’âme, feu ardent. Les phrases s’alignent sur le papier. Ma tête est sur le point d’exploser. Je me radoucis, mélange de feu et de glace. Douceur d’âme, verte prairie. L’écriture est mon jardin secret, ce lieu où je garde mes blessures et dépose mes états d’âme. Mélange d’hier et d’aujourd’hui. Douceur d’âme, acidité des mots. Tantôt calmes, tantôt vifs, souvent incisifs. La page est ce lieu où tout peut exister. Douceur d’âme, amour des mots. Merci à toi, ô écriture, de me délivrer de moi-même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :