No more

Blending in. No more, no more. Too much time spent trying ti fit in. But I’m not fit for it.

Blending in. No more, no more. Fitting in, too late, you’re out of date.

Spending a life, wishing to look like everyone else. Spending a life and wasting it.

No more, no more. Blending in, trying to fit in. No more, no more.

Retour à la case départ

Depuis une semaine, je suis rentrée chez mes parents pour y habiter de manière temporaire. Retour à la case départ. Les murs ont changé, mais pas l’ambiance, particulièrement propice au repos. J’y effectue ma retraite spirituelle de ce monde qui m’a tant esquintée. Retour à R. Retour aux sources. Retour dans la patrie de la famille Pogba.

Je ressens un profond besoin de calme, après avoir vécu dans un tourbillon de sensations et d’émotions.

Sans la rivière à la fin

On aimerait tous vivre une vie trépidante, faite de mille sollicitations et de réussites. Pour ma part, j’aimerais savoir écrire des romans palpitants, des récits haletants, exprimer tant de choses.

Il paraît que Virginia Woolf faisait une dépression de six mois après chaque roman. J’aimerais savoir écrire comme elle, le faire, mais sans les petits cailloux et la rivière à la fin.

Maison de campagne (2)

Au fait, je suis toujours dans ma maison de campagne, mais tant de choses ont changé. Certains sont partis – beaucoup -, d’autres s’apprêtent à quitter ce havre de paix/prison, quand plein de nouveaux montrent le bout de leur nez et de leurs traumas.

Je suis toujours dans ma maison de campagne et pour un moment encore. Mal en patience ou profiter ? Je ne saurais dire. Les deux, mon capitaine.

Et puis, j’attends et j’espère. Pour tant de choses dont je ne parviens pas encore à en tirer des mots à l’écrit. Peur que ça porte mauvaise fortune. Peur de le perdre. Il me rend si heureuse.

The river(side)

Billet d’humeur musicale. Down by the river(side). Neil Young and his axe, Agnes Obel and her piano.

La musique a toujours tenu une place étrange dans ma vie, tantôt rassurante, tantôt me tirant vers le bas. Elle est l’état d’âme en brut, non policé, non poli, impolie même. Et j’adore ça.

Neil Young. Neuf minutes de création, neuf minutes de pur plaisir, peut-être rien que pour faire chier les producteurs ? J’adore.